Test du vendredi Hat in time

test du jeu Hat in time a l'occasion du test du vendredi du 16/11/2018 par Ange HUBERT

Hat in Time

Test de jeu

16/11/2018 Test du vendredi proposé par Ange HUBERT Temps de jeu : +/- 4h

Le jeune studio Danois Gears for Breakfast n’a pour l’instant sorti qu’un seul jeu et c’est déjà une franche réussite pour ce dernier. Inspiré par les classiques des jeux de plateformes en 3D comme Mario 64, a Hat in Time propose de l’exploration, de la personnalisation, des combats, des améliorations… Overdose ou juste mélange ? Voyons cela !

Mais a Hat in Time, c’est quoi ?

Le jeu nous plonge dans l’univers enfantin d’Hat kid, protagoniste de l’aventure, qui voyage dans l’espace en destination de sa maison. Son voyage est brusquement interrompu par un membre de la mafia d’une planète voisine. Par un concours de circonstance, l’homme fait s’envoler la totalité des sablier magiques, le carburant pour le vaisseau d’Hat kid, sur sa planète. Vous l’aurez compris par vous-même, l’univers est décalé. Notre personnage se retrouve obligé de parcourir le monde à la recherche des sabliers pour pouvoir reprendre son voyage.

Visuel

Et qu’est-ce qu’on en a pensé ?

Le jeu s’ouvre sur un niveau ouvert relativement vaste pour nous permettre d’expérimenter les combinaisons affordantes de déplacement. On comprend naturellement les enchaînements, bien qu’il faille encore s’adapter à une légère latence des animations. La mécanique phare du jeu réside dans l’utilisation des chapeaux, qui compose le titre même du jeu. Ils permettent de nouvelles possibilités de gameplay et offre une re jouabilité des niveaux. Ces chapeaux sont amenés via des collectables pour offrir un sentiment de progression au joueur. L’exploration est ici récompensée et même obligatoire, ce ne sont pas les jetons et autres reliques qui contrediront cette observation. Le seul bémol lors de nos promenades, c’est cette satanée caméra qui part se réfugier dans les coins de mur et qui, subjectivement, est un peu trop proche du personnage pour avoir une bonne vue d’ensemble ce qui empêche de pouvoir se retrouver correctement dans l’espace.

Map

Visuellement, a Hat in Time est très beau. Son univers enfantin et cartoon est très marqué par les interactions qu’il propose avec les autres personnages et l’environnement ou par la taille surréaliste de certains éléments. On est ici dans une diégèse maîtrisée ! Niveau effets, les juicy effects cartoon pullulent. On retrouve un visuel similaire à celui de yoka lowly et bandjo kazoui, la couleur et les jeux de lumière font penser à Spyro. Le Sound design est très présent et accompagne l’ambiance. Les sons et la musique sont adaptatif. Tous ses éléments en font un jeu complet qui nous pousse à trouver les secrets des mondes. On découvre rapidement les possibilités de déplacement et, avec un léger temps d’adaptation, on enchaîne naturellement les sauts à la manière d’un jeu Mario 3D.