Posted on ven. 06 avril 2018

En attendant Godot

Lumière

Cette semaine, j'ai vu la lumière ! Enfin, j'ai découvert le logiciel que j'attendais comme le messie pour pouvoir créer par la suite mes jeux. Le chemin fût long mais le graal est enfin là. Godot 2D est facile à prendre en main, clair dans son utilisation, avec un langage propre, le "GDScript" qui se rapproche du python, et une simplification dans l'utilisation de codes déjà créés dans le logiciel. Godot 3.0.2 a encore quelques bugs de jeunesse car la version 3 est encore récente et il y a encore la partie audio à améliorer ... mais le logiciel tient la route et il y a encore tant à découvrir pour le dompter à 100 %. Le potentiel est là...

En 2 jours seulement, j'ai pu créer un runner presque jouable. Il ne manque que la collision avec les ennemis. Tout est paramétrable et plutôt accessible et compréhensif. On peut créer des animations assez facilement, des zones de détections, un background, du parallaxe... bref, la liste est longue et exhaustive. Maxime et Fabian m'ont gentiment prêter leurs assets pour le jeu et la musique est une création personnelle.

Jeu

Alors oui, tout n'est pas magique, pour faire un jeu plus complexe, il faut du code... mais la façon de l'appréhender dans Godot est accessible. Et il y a beaucoup de tutos sur le net ainsi qu'une aide dans le logiciel et sur le site officiel assez clair. Pour les game-artistes, il y a même un langage encore plus simple que le "GDScript" pour qu'ils puissent tester leurs assets.

L'utilistation de Godot est ainsi faite, chaque élément du jeu est un "noeud". C'est une idée de génie ! 1er noeud, la SCENE PRINCIPALE, vide. 2ème noeud, le BACKGROUND. On peut faire un parallax dessus, faire des effets de lumière, ajouter un script, etc. ... puis on l'importe dans notre 1er noeud. 3ème noeud, le JOUEUR. On fait l'animation dessus, la taille, un script pour les délacements. D'ailleurs il y a là une simplification des commandes pour qu'une seule commande gère une action clavier ou un bouton joystick ou un clic souris en même temps. Quelle simplicité et facilité ! Une fois le 3ème noeud fini, on l'importe dans notre 1er noeud. Et ainsi, nous avons un début de jeu. Mais le plus intéressant c'est penser à créer un autre niveau... il suffira d'importer notre 3ème noeud pour que notre joueur soit déjà disponible. Et ainsi en séparant tous les éléments, la création devient très modulable. Et on peut repérer facilement les noeuds posant problème !

Voilà, il me reste à bien découvrir tout le langage spécifique "GDScript" pour pouvoir créer un jeu à la hauteur de mon imagination.

Il est à présent l'heure de se retrousser les manches... et enfin réaliser le rêve de ma vie !

Game Artistes : Maxime Vucic et Fabian Mosakowski Game Designer : Hugues Beaumesnil

Hugues BEAUMESNIL

Commentaires


Links